ZFE : comment ça marche ?

Elections : Rappel des bonnes pratiques
2 février 2022
Le projet du Parc des Ronzières
3 février 2022

La grande concertation citoyenne pour les Zones à Faibles Émissions (ZFE) est prolongée jusqu’au 5 mars 2022. Vous trouverez dans cet article, ce qu’est une ZFE, à quoi elle sert, qui est concerné et comment l’Etat et la Métropole peuvent vous accompagner dans cette transition.

Concertation citoyenne sur la ZFE jusqu’au 5 mars 2022

Aides, dérogations, solutions de déplacements alternatives…la Métropole de Lyon vous donne la parole.

La grande concertation citoyenne est ouverte jusqu’au 5 mars 2022 sur jeparticipe.grandlyon.com

Qu’est-ce qu’une ZFE ?

Une ZFE autrement dit « Zone à Faibles Émissions » est un périmètre dans lequel les véhicules anciens et polluants n’ont pas le droit de circuler et stationner. C’est une obligation pour les métropoles européennes les plus polluantes, dont celle de Lyon. Des vignettes Crit’Air ont déjà été mises en place en 2017 pour gérer la circulation et le stationnement, à l’intérieur de cette zone, de certains véhicules considérés comme polluants.

Une ZFE, pourquoi ?

La ZFE vise à améliorer la qualité de l’air en essayant de diminuer l’utilisation de véhicules polluants dans la Métropole. C’est une première étape importante dans la lutte contre la pollution.

Quelles sont les zones et les véhicules concernés par les ZFE ?

La ZFE concerne principalement le cœur de l’agglomération autrement dit Lyon, Caluire et Cuire et les secteurs de Villeurbanne, Bron et Vénissieux situés à l’intérieur du périphérique. Cependant, à plus grande échelle, ce sont tous les habitants de la Métropole de Lyon qui sont concernés par les futures décisions sur les ZFE.

Depuis le 1er janvier 2020, les véhicules destinés au transport des marchandises dont la vignette Crit’Air est 4 ou 5, ou qui sont non classés ne peuvent ni circuler ni stationner à l’intérieur de la zone.

Les changements possibles dans les prochaines années :

  • A partir de septembre 2022 : interdiction de la circulation et du stationnement pour les véhicules Crit’Air 5 et non classés : ce sont les véhicules diesel qui ont plus de 20 ans (immatriculé avant le 1er janvier 2001) et les véhicules essence qui ont plus de 23 ans (immatriculé avant le 1er janvier 1997)
  • Entre 2023 et 2026 : interdiction progressive de la circulation et du stationnement des véhicules classés Crit’Air 4, 3 et enfin 2. Ce changement va se faire par étapes, dans le cadre d’une vaste concertation et en accompagnant les personnes et les entreprises concernées.
  • L’objectif à l’horizon 2026 est la sortie du diesel

Les aides de la Métropole de Lyon :

Changer un ou plusieurs véhicules représente un coût financier. Il existe des aides gouvernementales et métropolitaines. La Métropole de Lyon propose un accompagnement dans l’achat des véhicules avec motorisation 100% GNV-GNL, 100% électrique ou 100% hydrogène. Ces aides sont cumulables avec celles prévues à l’échelle nationale.

Pour en savoir plus : https://www.grandlyon.com/actions/zfe.html

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

20 − 4 =