Faire des Marronniers un “quartier prioritaire”

Retour en images semaine Manga
7 mars 2023
Initiation à la musique
21 mars 2023

Le maire de Fontaines-sur-Saône, associé à son homologue de Neuville-sur-Saône, a décidé d’interpeller l’État sur le caractère insuffisant du classement des Marronniers en Quartier de veille active (QVA). Face à une fragilisation croissante de ce quartier et de sa population, Thierry Pouzol, souhaite que les Marronniers redevienne un Quartier prioritaire de la politique de la ville (QPV). Un niveau de priorisation qui permettrait de renforcer les actions et les moyens déjà mis en œuvre par la commune depuis le passage en quartier de veille active en 2014 et de proposer enfin une politique globale de renouvellement urbain aux 933 habitants de la résidence des Marronniers.

Depuis 2014 et le déclassement des Marronniers en Quartier de veille active, la ville met tout en œuvre pour accompagner au mieux l’ensemble de ses habitants. Elle a complètement repensé sa politique de proximité en mettant en place notamment un volet de Gestion Sociale et Urbaine de Proximité. Pour mener cette politique, un agent de développement communal et un directeur de projet mutualisé entre Neuville-sur-Saône et Fontaines-sur-Saône ont depuis mis en place toute une série d’actions. Dans le quartier, le pôle socio-culturel, la Chardonnière, joue un rôle social majeur, avec, rappelons-le, une médiathèque, une école de musique, une Maisons des loisirs et de la culture un relais petite enfance et depuis peu la Structure d’Animation Municipale (SAM). Mais la commune a beaucoup œuvré pour que le bailleur Lyon Métropole Habitat lance un important programme de rénovation du bâti : isolation thermique, rénovation des ascenseurs, renouvellement des pièces d’eau, sur la résidence.

Renforcer et intensifier les actions menées

Mais par manque de fonds propres, ces chantiers avancent souvent trop lentement. Ainsi, malgré tous les efforts de la commune, la politique menée aux Marronniers n’est parfois à la hauteur, ni des attentes des habitants, ni des ambitions de la municipalité pour ce quartier. Aujourd’hui encore, le maire souhaite aller plus loin, vers une politique globale affirmée et volontariste, pour agir sur le confort de vie, l’accompagnement social, l’emploi ou la sécurité.  Le renouvellement urbain aux Marronniers est aussi un volet essentiel de la politique de la ville que la municipalité souhaite renforcer.

L’habitat qui date des années 50-60 mériterait en effet, si les moyens le permettaient, une politique de renouvellement urbain d’envergure. Les questions relatives à l’isolation thermique, à la sécurisation des ascenseurs, à la taille des logements sont de plus en plus prégnantes. Des actions doivent donc être menées pour permettre aux habitants des Marronniers de vivre dans un quartier rénové. Seule une politique de la ville ambitieuse, accompagnées de moyens suffisants, permettrait de préserver la mixité sociale qui a longtemps fait la richesse et l’équilibre de ce quartier de Fontaines. Une mixité sociale aujourd’hui déséquilibrée.

L’intérêt d’un passage en Quartier prioritaire pour les habitants des Marronniers

Depuis que les Marronniers sont classés en Quartier de Veille Active, et non plus en Quartier Prioritaire de la politique de la Ville, il est difficile de faire avancer tous les sujets car les dispositifs de l’ANRU (Agence nationale pour la rénovation urbaine) et les fonds de l’État ne sont plus accessibles. Le travail partenarial mis en place par la commune avec la Métropole ou le bailleur social Lyon Métropole Habitat ne permet pas d’aller aussi vite et aussi fort que les habitants le souhaiteraient. Sans ces financements complémentaires des dispositifs de l’État, les projets mettent en effet beaucoup plus de temps à se réaliser.

Il est nécessaire de mettre en œuvre une politique de la ville suffisamment ambitieuse pour assurer confort de vie et sécurité à ses habitants mais également redonner toute son attractivité au quartier des Marronniers. La précarisation de plus en plus forte du quartier exige un niveau d’investissement suffisant et adapté. Avec un classement en QPV, la commune et le quartier des Marronniers auraient à nouveau accès au cadre financier et réglementaire de l’ANRU. Le maire et son équipe municipale ont donc décidé de se mobiliser.

Le maire de Fontaines interpelle l’État

Dans les prochains mois, le Ministre délégué à la Politique de la Ville, Olivier Klein, doit revoir le Contrat de ville. En clair, il doit revoir les contours de la politique de l’État en matière de politique de la Ville et réétudier la classification et le périmètre de certains quartiers aujourd’hui classés en QVA et susceptible de passer en QPV. Une opportunité que la commune de Fontaines-sur-Saône a bien l’intention de saisir pour redonner au quartier des Marronniers son statut de Quartier prioritaire de la politique de la ville. C’est pourquoi, le 30 janvier dernier, Thierry POUZOL a adressé un courrier au ministre pour attirer son attention sur la nécessité de faire repasser les Marronniers en QPV.

En décembre dernier déjà, lors d’une rencontre avec la sous-préfète déléguée à la Politique de la ville, madame Salwa Philibert, les maires de Fontaines-sur-Saône et Neuville-sur-Saône avaient défendu l’idée d’une implication plus forte de l’État sur ces territoires en appui de l’action des collectivités. Ils ont évoqué ensemble l’éventuel changement de statut de ces quartiers pour les faire entrer dans la géographie prioritaire de la politique de la ville et les faire bénéficier de financements nationaux supplémentaires. L’enjeu de la demande de QPV est aussi le réajustement du périmètre du quartier pour répondre de manière encore plus précise aux publics cibles de la politique de la Ville. Le périmètre proposé par la commune prend en compte l’ensemble des logements sociaux du bailleur social Lyon Métropole Habitat sur le quartier, l’école maternelle et élémentaire des Marronniers ainsi que le projet urbain Marronniers Nord la création d’un vaste espace public dotée d’une aire de jeux et une trentaine de logements. Le périmètre proposé prévoit un élargissement au sud du quartier pour intégrer l’équipement public de la Chardonnière.

La municipalité reste mobilisée pour les Marronniers

Avec un classement en Quartier prioritaire de la politique de la ville, le quartier des Marronniers pourrait bénéficier de financements plus spécifiques et mieux fléchés ainsi qu’une plus grande continuité de l’action publique. Cela permettrait par exemple de développer beaucoup plus le tissu associatif, maillon essentiel de la vie sociale d’un quartier en perte de repères. Le passage en QPV pourrait aussi faciliter la rénovation des logements, le renouvellement urbain, l’accès à des dispositifs d’aide au retour à l’emploi. Ce sont finalement toutes les problématiques locales du quotidien qui sont en jeu. Des problématiques autour desquelles la municipalité est bien décidée à continuer à agir quelle que soit la décision du ministre dans les prochains mois…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 × 5 =