Au cœur des enjeux de la jeunesse


L’enfance mobilise une part essentielle de l’énergie communale. Des équipements modernes et bien dimensionnés, une rigueur et inventivité pour s’adapter, la synergie entre les acteurs professionnels, l’écoute des familles, etc. Les exigences, nombreuses, sont autant d’évidences à satisfaire.

Le périscolaire

Depuis 2014, la réforme des rythmes scolaires a mobilisé de manière importante l’énergie municipale. La commune a engagé pour la mise en place d’un vrai parcours éducatif proposant à chaque élève, de 15h45 à 17h15, trois types d’activités (éducatif, loisirs, étude). Outre l’objectif de réussite scolaire visé par les nouveaux rythmes, ces parcours ouvrent les enfants sur de nouveaux horizons culturels. Les disciplines proposées peuvent être atypiques (sophrologie, enluminure) et les projets sont autant d’envergure (menés sur 11 semaines d’affilées, ils peuvent aboutir à la création d’une comédie musicale) que de qualité, encadrés par des intervenants spécialisés dans leur domaine (musique, arts plastiques, sport ou animation de loisirs sportifs et manuels). L’ensemble du dispositif, qui entre pour 100 000 € dans le budget communal, est désormais rodé. Fruit d’une réflexion complexe, il est pérenne et stable depuis sa mise en œuvre.

En ce qui concerne la nouvelle réforme des rythmes scolaires, la Ville de Fontaines n’a pas prévu de changement majeur pour la rentrée 2018. En 2018-2019, la semaine d’enseignement continue donc d’être organisée sur la base de 4 jours ½.

L’accueil de loisirs

En complément des 110 places offertes au centre de loisirs municipal, la Ville a également reconduit son soutien à l’ASI (Association Sportive Intercommunale). Elle accueille chaque année et sur différents sites d’activités, tous les enfants du Val de Saône pendant les petites et grandes vacances (plus de 1300 enfants à l’été 2017).

Les groupes scolaires 

Le regroupement des deux écoles maternelle et élémentaire a été opéré à la rentrée 2016. Installés dans un groupe scolaire entièrement reconstruit, les élèves bénéficient de conditions de travail optimales, tandis que cette nouvelle organisation permet de mutualiser matériels, locaux et équipes pédagogiques. Sans compter le gain de temps et de sécurité pour les repas des maternelles, désormais à deux pas de la cantine ! Chiffre clef : 10 millions d’€ de budget pour la création du nouveau groupe scolaire (dont 3,5 millions seulement d’emprunts).

Aux Marronniers, les bâtiments de l’école élémentaire ont fait l’objet dernièrement de nombreuses attentions. Deux classes ont été repeintes entièrement ainsi que le gymnase qui a aussi bénéficié d’une nouvelle toiture. Des stores neufs ont été installés là où ils étaient endommagés. Côté équipements, trois nouveaux tableaux numériques interactifs ont pris place dans trois classes, portant à dix le nombre de tableaux numériques interactifs (TNI) installés dans les écoles fontainoises à ce jour.

Faire de l’enfant un citoyen

De l’élève au citoyen… La marche est aisément franchie au sein du Conseil municipal d’Enfants dont les élus ont désormais 2 ans pour travailler. Parmi les réalisations de la dernière équipe de jeunes élus, citons la récolte de fonds (6 000 € recueillis) au profit de l’association franco-congolaise Apap-K ou la concertation sur l’utilisation du parc de la Mairie.

Aider à l’art d’être parent

La création du Quai des Parents répond à une expérimentation de parentalité intéressante. Nouveau lieu d’accueil parents/enfants fréquenté à chaque séance par une vingtaine de personnes au sein des locaux du RAM, il permet aux uns et aux autres de se rencontrer et de jouer ensemble. Parmi les perspectives, la volonté municipale est d’accentuer le fonctionnement collaboratif entre tous les acteurs de la petite enfance de la ville (crèches, relais d’assistantes maternelles, service municipal jeunesse, PMI au sein de la Maison de la Métropole). Comme ont été développées des passerelles entre les crèches et les maternelles (visites des lieux et activités partagées), des échanges pourraient avoir lieu avec les centres de loisirs.